Saint-Babel, site officiel.

logo du site
  • Saint-Babel, site officiel.
  • Saint-Babel, site officiel.
  • Saint-Babel, site officiel.
  • Saint-Babel, site officiel.
  • Saint-Babel, site officiel.
  • Saint-Babel, site officiel.
  • Saint-Babel, site officiel.
  • Saint-Babel, site officiel.
  • Saint-Babel, site officiel.
  • Saint-Babel, site officiel.
  • Saint-Babel, site officiel.
  • Saint-Babel, site officiel.
  • Saint-Babel, site officiel.
  • Saint-Babel, site officiel.

Accueil du site > Pages Annexes > L’architecture du village

L’architecture du village

Petit essai sur l’architecture locale :

-  L’habitat ancien présente une grande diversité dans les formes du bâti :

-  la ferme-bloc dont le bâtiment d’exploitation prolonge l’habitation (élevage). Le bâti correspond généralement à une hauteur et des volumes importants (R+1+ combles aménageables voire R+2). La toiture est généralement à 4 pans.

-  la maison vigneronne (maison bloc en hauteur) fréquente dans les centres anciens des villages. La partie logement, agencée sur un seul niveau, se superpose à la cave (cuvage) et au hangar situés en rez-de-chaussée. L’accès à l’habitation se fait par un escalier qui monte le long de la façade et qui est protégé par un auvent. La structure verticale permet une utilisation rationnelle du terrain dans la structure groupée du village. Ces maisons s’inscrivent dans un volume généralement modeste et elles présentent une hauteur moyenne (2 niveaux, toiture à 2 pans), la maison de bourg, maison d’habitation en alignement et continuité sur rue, à un, deux voire trois étages sur rez-de-chaussée. Ces constructions présentent généralement une hauteur importante et une toiture à 2 pans,

-  la maison de maître, déconnectée du reste du bâti, se compose généralement de deux étages sur rez-de-chaussée et présente une toiture à 4 pans. Elle est plutôt d’allure massive et sa hauteur est relativement importante.

-  La maison de Bourg, maison d’habitation en alignement et continuité sur rue, à un, deux, voire trois étages sur rez-de-chaussée qui présente généralement une hauteur importante et une toiture à deux pans.

LES MURS

- Les murs sont souvent enduits (couleur claire) et l’appareil n’est pas toujours apparent. Cependant, de nombreuses façades sont en pierres apparentes et l’appareil des murs est principalement constitué de moellons de basalte (pierre noire volcanique) avec fréquemment quelques moellons de grés de couleur claire (beige à jaune orangé ou légèrement verdâtre).

L’ENCADREMENT DES BAIES

- L’encadrement des portes et fenêtres ainsi que les chaînes d’angle sont généralement réalisés avec des pierres taillées en grés clair originaire des carrières locales de Fourlabrouque, et parfois en basalte.

LE FAITAGE DES MURS

- La liaison entre la couverture (toit) et le faîtage des murs gouttereaux est souvent réalisée par une corniche à modillons en briques ou une génoise. Elle se présente parfois par un simple débordement des chevrons.

LA TOITURE

- Les toitures ont généralement à deux pans. Les maisons de maître, assez fréquentes sur la commune, ont plutôt une toiture à 4 pans.
- La couverture est réalisée en tuiles canal ou mécanique. Au faîtage du toit, la jonction entre les pans est réalisée à l’aide de tuiles canal liées au mortier.
- Les souches de cheminées montrent un bel appareil en petites briques rouges. maisons de st babel



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP